Kunstpilgerreise 2

Durant l’automne 2015 Marinka se mit en chemin depuis Morat pour atteindre la Biennale de Venise. La question «Quel est le capital de l’Art ?» servit de fil rouge pour ce voyage à travers les Alpes et l’Italie du Nord, question posée à plus de 80 indigènes travaillant dans le domaine artistique.

Marinka Limat choisit en effet la 56ème Biennale artistique de Venise comme destination de sa deuxième Kunstpilgerreise. Cette manifestation fait de la Cité des Doges depuis 1895 la capitale internationale de l’art contemporain, raison pour laquelle Marinka Limat trouva approprié de poser dans les institutions visitées ainsi qu’aux artistes «What’s the capital of the arts?» («Quel est le capital /quelle est la capitale/ de l‘art?»). La performeuse inséra les réponses obtenues dans sa tunique pour les déclamer le 21 novembre à l’entrée des Giardini de Venise.


La traversée des Alpes par la Via Francigéna (voie franciscaine) et empruntant le col du Grand-St. Bernard, cela en fin d’automne, fut exigeante, les conditions météorologiques incertaines représentant certains risques. Vinrent s’ajouter les difficultés linguistiques, Marinka ne parlant au départ pas l’italien. Elle put malgré tout réaliser son projet et obtenir chaque soir chez des artistes, un petit coin pour planter sa tente. 


Ce voyage à travers l’Italie du Nord a permis à Marinka Limat de mieux comprendre quelques parallèles entre l’art et la religion; deux systèmes créés par l’homme, deux formes d’expression qui entendent rendre perceptible ce qui est pourtant si difficilement cernable; deux éléments imprégnés de rites et structures strictes qui dépassent la raison et qui touchent l’être dans sa profondeur. Une force qui rapproche les êtres humains, sans que l’usage d’une langue commune soit pour autant nécessaire.

KPR-2: Murten, CHVenice, IT, 832 km, 41 jours, 2015

La deuxième Kunstpilgerreise a duré du 28 septembre au 9 novembre 2015, un chemin à travers les Alpes par le col du Grand-St. Bernard, le val d’Aoste, le Piémont, la plaine du Po jusqu’à Venise.

Impressions

Reliques

  • Aperçu

    Ce deuxième pèlerinage fut aussi immortalisé dans un carnet de route filmé, des images relatant les moments clefs du voyage: les rencontres avec les artistes ainsi que les impressions alpestres et automnales de l’Italie du Nord. La postproduction est prévue ultérieurement.

    Infos

    Musique: Anton Bruhin (guimbarde), Jacky Lagger (guitare, voix)
    Montage: Cornelia Albrecht

  • Manteau de pélerin

    Manteau de pélerin

    Manteau de pèlerin avec 80 réponses sur la question «Quel est le capital de l’art?»
  • Chapeau de pèlerin

    Chapeau de pèlerin

    Le signe "K" symbolise les termes "Kapital, Kunst, Kreation, Korruption, Kommunikation" (capital, art, création, corruption, communication, etc.)
  • Carton

    Carton

    Description de la démarche de la performance. Utilisée lors de l'arrivée à Venise
  • Masque

    Masque

    Une dernière performance se déroula à l'arrivée à Venise. Les 80 réponses récoltées ont été lues et présentées à trois moments. Le masque vénitien représente ce moment
  • Passeport de pèlerin

    Passeport de pèlerin

    Les deux carnets contiennent les dates, les lieux et les signatures des 80 institutions d'art, culturelles et artistes visités
  • Reliques du pèlerinage

    Reliques du pèlerinage

    Accessoires du pèlerinage KPR-2